Notre histoire

Donner rend meilleur

Nous pensons que démocratiser le geste philanthropique
peut aider à transformer positivement notre société.
Ensemble, soyons tous philanthropes !

Karine & Philippe Journo

Fondateurs
Les fondateurs

Le Philanthro-Lab est né de la rencontre entre des convictions profondes et « Réinventer Paris », un appel à projets urbains innovants lancé par la Ville. Ce projet est la concrétisation de l’engagement d’un couple de mécènes, Philippe Journo, le fondateur de la Compagnie de Phalsbourg, et son épouse Karine Journo. Tous deux sont persuadés que, face à la dureté de notre société, il faut encourager les initiatives, petites ou grandes, pour s’ouvrir aux autres. A leurs yeux “Donner rend meilleur” et “Toutes les causes sont bonnes”. Ils s’investissent depuis toujours au travers de différentes structures en faveur de la vie associative, l’élévation par la culture, la lutte contre les discriminations liées au handicap ou encore la rénovation des monuments et bâtiments historiques, consacrant à ces causes jusqu’à 20% de leurs revenus.

Soutenant depuis de nombreuses années la déductibilité totale des cents premiers euros de dons pour les personnes physiques, Karine et Philippe Journo ambitionnent, avec la création du Philanthro-Lab, d’offrir un lieu  de rencontres et de partage inédit qui vise à favoriser l’essor de la philanthropie et à démocratiser le geste du don auprès du grand public.

Philanthropie - Paris - Philanthro-Lab - don - association - France - Philippe Journo
Philanthropie - Paris - Philanthro-Lab - don - association - France - Reinventer Paris
Réinventer Paris

La création du Philanthro-Lab intervient à l’occasion de la grande consultation internationale « Réinventer Paris » lancée en novembre 2014 par la Ville de Paris. Dans cet appel à projets, qui donne l’opportunité aux talents du monde entier d’imaginer le Paris de demain, figure le site « Hôtel particulier de la Bûcherie » : un joyau architectural, jusqu’alors siège du comité d’entreprise de la Ville, et dont les origines remontent au XVe siècle.

La Compagnie de Phalsbourg, présidée par Philippe Journo, est un des grands lauréats de Réinventer Paris. Elle propose et remporte, en mai 2016, « Le Philanthro-Lab » aux côtés de Perrot & Richard Architectes et du Studio Ramy Fischler.

LA COMPAGNIE DE PHALSBOURG

La société, dont Philippe Journo est Président-Fondateur, intervient dans tous les domaines de l’immobilier (grandes opérations urbaines mixtes, commerce, logement, bureau, hôtellerie, loisirs et logistique). Investisseur et développeur, la Compagnie de Phalsbourg porte un immobilier de conviction où le beau, l’environnement et la générosité ont une place centrale. Cette entreprise citoyenne, à la démarche de mécénat engagée, est un acteur innovant de l’immobilier en France. Elle structure son action autour de 4 piliers fondateurs : délivrer une architecture exceptionnelle, une écologie exceptionnelle, un digital exceptionnel et un bien-être exceptionnel pour les usagers.

Entreprise atypique et engagée, la Compagnie de Phalsbourg est portée par l’amour du travail bien fait et par un recul sur le profit qui la différencie du monde de l’immobilier classique.

Philanthropie - Paris - Philanthro-Lab - don - association - France - Compagnie-de-Phalsbourg
Philanthropie - Paris - Philanthro-Lab - don - association - France - monument-historique-classé
L'hôtel de la bûcherie

Fort d’une restauration prestigieuse portée par la Compagnie de Phalsbourg, entourée de Perrot & Richard, Architectes et du Studio Ramy Fischler, ce monument historique classé est un véritable chef d’œuvre architectural qui orchestre à chaque étage une rencontre épurée entre passé et présent.

Ce bâtiment, dont les fondations remontent au XVe siècle, est le gardien de multiples histoires. Situé dans une des plus anciennes rues de la rive gauche de Paris, l’endroit accueillait déjà, au Moyen Âge, une « boucherie solidaire » puisqu’on y distribuait de la viande aux indigents. La rue de la Bûcherie fut ainsi le témoin de cette première forme de philanthropie collective.

Tour à tour faculté de chirurgie de Paris où Ambroise Paré a fait ses études, maison privée, maison des Étudiants, où a été créée l’UNEF ou encore comité d’entreprise de la Ville de Paris, ce bâtiment a connu de multiples transformations.

Aujourd’hui il reprend la vocation d’intérêt général qui était déjà la sienne au Moyen Âge et écrit, avec le Philanthro-Lab, une nouvelle page de son histoire en devenant le 1er lieu dédié à l’essor de la philanthropie.

L’Hôtel de la Bûcherie fut au XVIIe siècle la première école de médecine de Paris et accueillit des professeurs et étudiants illustres dont Ambroise Paré, célèbre chirurgien et anatomiste français souvent considéré comme le père de la chirurgie moderne. En 1775 la faculté de Médecine quitta les lieux et ces derniers furent attribués aux Hospices Civils et à l’Hôpital Général.

Confisqué lors de la Révolution en 1789, l’édifice fut séparé en plusieurs appartements. L’Hôtel de la Bûcherie connut par la suite ses heures littéraires et artistiques. Tour à tour atelier, imprimerie, maison libertine,.. il eut d’illustres locataires et voisins, parmi lesquels une figure majeure du féminisme et de la littérature française, Simone de Beauvoir.

Ravagé par les intempéries ou réquisitionné par les Allemands sous l’Occupation, il fut également au fil du temps lavoir, maison close, cabaret, Maison des Étudiants, bibliothèque Tourgueniev et bureaux pour la Ville de Paris.

L’Hôtel de la Bûcherie qui a traversé les siècles est le témoin de nombreux événements.